Agir pour les classes citoyennes

Jeudi 24 janvier 2013

... à l'Assemblée Nationale avec le Député Bernard Lesterlin

Ce jeudi 24 janvier 2013, notre délégation « Agir pour les Classes de Citoyenneté » a été reçue par le Député Bernard Lesterlin. Faut-il le rappeler, celui-ci est membre du Comité Stratégique de l’Agence du Service Civique et co-rédacteur de l’excellent Rapport d’Information réalisé en novembre 2011, par la Commissions des Affaires Culturelles et de l’Education, sur la mise en application de la loi relative au Service Civique.

 

Bernard Lesterlin est un peu, comme il se définit lui-même, le « gardien du temple » du Service Civique. C’est à ce titre que nous voulions le rencontrer.

 

Notre chaleureux et productif échange d’une heure et demie s’est poursuivi ensuite en soirée à la mairie du 8ème arrondissement, lors de sa conférence sur le Service Civique organisée par le « Club Raspail » et sa Présidente Madame Annie Crépin.

 

Après nous avoir écoutés avec beaucoup d’attention, Bernard Lesterlin fait les constats suivants :

 

  • En effet, la formation citoyenne n’est pas prise en compte par l’Agence du Service Civique et par son Président Martin Hirsch. Trop peu d’initiatives sont prises dans ce domaine.
  • Le Service Civique est encore en recherche de sa carte d’identité. Il n’existe pas de «culture» du Service Civique. 
  • Le Service Civique est pour un jeune le maillon manquant dans le parcours d’une éducation à la citoyenneté, entre les fonctions jouées par la famille et celle de l’école de la République.
  • En comblant ce vide, le Service Civique, avec une dimension individuelle et collective, participe aux valeurs républicaines à partager à l’échelle de l’Europe.
  • L’Agence du Service Civique fait face actuellement à trois défis :

 

  1. Stratégique : la qualité des missions (qui ne doivent pas se substituer à l’emploi des jeunes), en respectant le projet du jeune et l’intérêt général.
  2. Mixité et Diversité : Ces missions doivent être sociales et géographique. Le Service Civique doit être un moment privilégié pour « déguettoïser », faire se rencontrer les jeunes entre eux et sur le terrain.
  3. Gouvernance : c’est l’État qui doit porter et piloter le Service Civique : l’État dans sa gouvernance de proximité à l’échelle des arrondissements et des sous préfets. Dans chaque sous-préfecture, un groupe de décideurs d’horizons et de cultures différents devrait avoir la main sur la validation des missions et sur ces « rencontres citoyennes » citées plus haut.

 

  • Le Service Civique doit permettre aux jeunes de bouger, y compris à l’étranger.
  • Enfin il faudrait mettre cette condition d’avoir effectué un Service Civique à certains métiers comme magistrats, enseignants, et tous ceux qui portent en leur sein la transmission des valeurs de la République.

 

Le Député Lesterlin reste très intéressé par la voie qu’ouvre les Classes de Citoyenneté et l’intérêt d’appuyer cette idée sur l’ouverture de cinq grands Centres régionaux en France (et en Outre Mer) pour la formation à la Citoyenneté des Volontaires mais aussi des tuteurs sans qui rien ne sera possible.

 

Nous tombons d’accord sur le fait que la loi sur le Service Civique n’a pas besoin d’être modifiée pour cela ; qu’il faut seulement l’appliquer. Deux conditions semblent pourtant nécessaires pour y parvenir :

 

  • La tutelle de l’Agence du Service Civique devrait passer sous la responsabilité directe de Matignon avec une délégation interministérielle.
  • L’équipe dirigeante de l’Agence du Service Civique doit être acquise à cette petite révolution. La finalité de la cohésion nationale implique une formation citoyenne ; la solidarité de défense fait aussi partie de la formation citoyenne. C’est en cela que le Service Civique trouve sa véritable identité.

 

Nous rappelons à plusieurs reprises au Député, et aussi lors de sa conférence au Club Raspail, que la formation citoyenne du Service Civique (et donc potentiellement les Classes de Citoyenneté) devrait en toute logique s’inscrire dans le « Parcours de Citoyenneté » qui remplace actuellement de manière obligatoire le service militaire.

 

Copyright© 2018 Classe de Citoyenneté . Conception/Réalisation : www.jerome-devaux.com